Conférence ACRIMED : Le traitement de l’information sur l’Afrique

acrimed

Le samedi 26 Novembre 2016, le groupe rennais de l’association ACRIMED recevait Théophile Kouamouo pour discuter de la situation du journalisme en Afrique.

Il revient d’abord sur son parcours en tant que journaliste pour plusieurs journaux et témoigne de la difficulté à exercer sérieusement et librement le travail de journalisme dans les pays d’Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire. Il présente les contextes politiques et historiques post-coloniaux qui empêchent la presse d’être libre pour essayer de penser l’avenir du journalisme en Afrique. Ensuite il répond à plusieurs questions sur la diversité de la presse, la responsabilité des journalistes, le contexte économique ou encore sa vision de l’impérialisme qu’il préfère à l’idée dépassée de Françafrique et décrit ce qu’il appelle une guerre infinie.

L’échange est à écouter ou télécharger en deux parties : le témoignage du journaliste sur son parcours et un deuxième temps sur un échange sur diverses questions.

Première partie : le témoignage de Théophile Kouamouo (44’55)

Télécharger la première partie

Deuxième partie : la discussion avec l’audience (1h03’42)

Télécharger la deuxième partie

Pour aller plus loin :

Le blog d’ACRIMED 35 : http://leblogdacrimed35.blogspot.fr/

Le site ACRIMED : acrimed.org

Le blog de Théophile Kouamouo : http://kouamouo.ivoire-blog.com

Le combat animalier est frère des combats d’émancipation

L’anthropologue Claude Lévi-Strauss estimait que « l’homme a resserré trop près de lui-même les frontières de son humanité ». À ne plus appréhender le monde qui nous entoure autrement que par ce que nous pouvons y prendre, nous n’avons de cesse de surexploiter le milieu naturel et de menacer sa capacité de régénération. Aurélien Barrau, astrophysicien, chercheur et auteur de l’essai Des univers multiples, est de ceux qui regardent avec la même passion le très lointain — des trous noirs à la gravité quantique — comme ce que, juste à nos côtés, nous refusons trop souvent de voir : le sort infligé aux animaux afin qu’ils puissent régaler nos assiettes. C’est sur ce dernier sujet, très précisément, que nous avons tenu à l’interroger.

Mise en page au format Brochure d’un entretien disponible sur le site

Ballast :

Aurélien Barrau : « Le combat animalier est frère des combats d’émancipation »

à télécharger ici : ballast_barrau